FL Entertainment, maison mère de Banijay, entre en bourse, 650M€ en poche

FL Entertainment, société propriétaire du groupe audiovisuel Banijay et de la société de paris en ligne Betclic, dirigée par Stéphane Courbit et François Riahi, a réussi son introduction en bourse à Amsterdam, vendredi 1er juillet.

Cette opération résulte du rapprochement de FL Entertainment avec la SPAC (Special Purpose Acquisition Company) Pegasus Entrepreneurial Acquisition Company Europe B.V. rappelle Euronext dans son communiqué (d’où est issue la photo ci-dessus). Controlé par Tikehau Capital et Financière Agache (holding de la famille Bernard Arnault), Pegasus était coté sur le marché d’Euronext depuis décembre dernier.

«Être listé sur le marché d’Euronext est une étape majeure et une grande réussite pour FL Entertainment » commente Stéphane Courbit, président du conseil d’administration, dans le communiqué d’Euronext. « Grâce à un financement solide, des actionnaires qui nous soutiennent sur le long terme, et de grands talents, nous sommes dans une position unique pour continuer de renforcer notre leadership et saisir les opportunités de croissance ».

L’action a ouvert en hausse de 5% à 11,55€ pour son premier jour de cotation. 

Banijay et Betclic réunis au sein de FLE fusionnant avec Pegasus

Annoncé le 10 mai, approuvé le 22 juin et clôturé le 30, le rapprochement de FL Entertainment et Pegasus sous forme de fusion inversée, s’est accompagné d’une levée de fonds de 650M€.   Selon les communiqués publiés à l’époque,  Financière Lov (famille Stéphane Courbit), qui est l’actionnaire de contrôle de FL Entertainment, contribue à hauteur de 250M€, des investisseurs PIPE (Private Investment in Public Equity) dont Exor, Vivendi, Fimalac, Investment Managers et Arjo, pour environ 230M€, la SPAC, 116M€, et les partenaires de Pegasus, Financière Agache et Tikehau Capital, 50M€. 

FL Entertainment, qui a réuni Banijay et Betclic, a annoncé un chiffre d’affaires 2021 de 3,5 milliards d’euros (dont 741M€  provenant de Betclic)  et un Ebitda de 609M€.  A l’issue de l’opération, il était prévu que (hors investissements PIPE) Financière Lov demeure le premier actionnaire de FLE avec un peu plus de 46% des parts ( 72% des droits de vote) , Vivendi le second avec environ 19%, Fimalac 7%, SBM (qui était actionnaire de Betclic à hauteur de 47,3%) 10% et Agostini 5%. 

Le conseil d’administration compte deux représentants de Pegasus Entrepreneurs, dont Pierre Cuilleret, son CEO, ainsi que deux de Vivendi et un de SBM.  François Riahi, CEO de la Financière Lov, l’est aussi de FL Entertainment, Sophie Kurinckx, actuellement CFO de Banijay, devient CFO de FL Entertainment. Marco Bassetti, CEO de Banijay et Nicolas Beraud, CEO de Betclic, conservent leur responsabilités, et rejoignent l’équipe de direction de  FL Entertainment.

Rappelons que le groupe Banijay est le plus gros groupe indépendant dans la production de contenus à l’échelle mondiale après son rachat d’Endemol Shine il y a un peu moins de deux ans pour 2,2Md€. Lui appartiennent plus de 120 sociétés dans 22 pays et des franchises  comme Survivor/Koh Lanta, Master Chef, Fort Boyard, ou Peaky Blinders.. Quand à Betclic, la société est active principalement en Europe, 91% de ses revenus étant générés en France, au Portugal, en Pologne, Allemagne et Italie.

Pour son premier trimestre 2022, Banijay avait annoncé un CA en forte hausse de 677M€ contre 544M€ l’année précédente à la même époque, quand l’activité était encore fortement impactée par le Covid, un EBIT de 52M€ (vs 23M€) et un résultat net, notamment après un cout de la dette (stable) de 31M€, de 12M€ (vs une perte de 21M€ au 1er trimestre 2021). L’Europe, hors France, représente 352M€ (vs 299M€), les USA , où la hausse fut la plus forte, 146M€ (vs 84M€), le reste du monde 76M€ (vs 65M€) et la France 68M€ (vs 61M€). Le groupe a indiqué que la vaste réorganisation lancée en juin 2020 pour intégrer Endemol est entrée dans sa phase de finalisation, les couts de restructuration diminuant fortement.